L’Association des Régions de France (ARF)

Questions à Alain ROUSSET, Président de l’Association des Régions de France (ARF)

 

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Président du Conseil régional d’Aquitaine, député de la Gironde, je préside le conseil d’administration de l’Association des régions de France (ARF) depuis 2004. Notre association représente les 26 Régions françaises et porte leur expression vis-à-vis des pouvoirs publics, en particulier l’Etat et les décideurs économiques et sociaux. Elle contribue à la mise en œuvre des lois de décentralisation et à la promotion du fait régional. L’ARF s’appuie sur une équipe permanente, dirigée par Michel Yahiel, Délégué général, qui anime et coordonne les travaux des groupes de travail et prolonge leurs réflexions par des études, des enquêtes et des publications. Notre budget est alimenté par les cotisations des Régions.


Quels sont les objectifs poursuivis par l’ARF ?

 

Nos objectifs sont les suivants :
– faire connaître au Gouvernement français la position des présidents de conseil régional sur les politiques publiques et les textes qui concernent les compétences et les activités des Régions ;
– informer les parlementaires afin que l’avis des Régions soit pris en compte dans le cadre des travaux législatifs ;
– représenter les Régions et promouvoir leurs actions auprès des institutions européennes : Commission européenne, Parlement européen, Comité des Régions, Association des Régions d’Europe…
– promouvoir le fait régional auprès des grands acteurs de la vie économique et sociale comme les chambres consulaires, les organisations et fédérations professionnelles. Nous nouons des contacts avec les autres associations d’élu(e)s, en particulier l’Association des Maires de France (AMF) et l’Association des Départements de France (ADF) ;
– porter la voix des Régions dans de nombreux organismes tels que le Conseil national de l’aménagement et du développement du territoire (CNADT), le Comité des finances locales (CFL), l’Agence française des investissements internationaux (AFII). Des représentants de l’ARF siègent dans de nombreux conseils d’administration et dans de nombreuses associations ;
– développer une collaboration étroite et permanente entre tous les conseils régionaux sur les compétences transférées par les lois de décentralisation et sur toutes les questions intéressant l’administration régionale d’une part, les élu(e)s régionaux d’autre part ;
– faciliter les études et l’échange d’informations entre toutes les Régions.


Quels seront, selon vous, les principaux enjeux pour les régions lors des prochaines années ?

 

Les Régions contribuent à rendre plus efficace la décentralisation, c’est le niveau pertinent d’administration publique pour ce qui concerne l’aménagement et le développement des territoires. Le fait régional a su s’imposer dans de nombreux domaines et notamment les transports collectifs, le développement économique, l’innovation, la recherche, la formation et l’éducation. Il faut que cette réalité soit reconnue par une nouvelle étape de la décentralisation qui clarifie et conforte les compétences de chaque niveau de collectivité. Les Régions doivent être dotées de ressources dynamiques et modernes, adossées à leurs compétences, qui leur permettent d’exercer pleinement leurs missions. Il appartiendra ainsi aux Régions de relever deux grands défis : la mise en place d’une véritable économie locale de l’innovation, gage d’emplois et la réduction des inégalités territoriales et sociales qui ne cessent de s’aggraver.


Informations pratiques

Président
: Alain Rousset
Date de création : 1998
Nombre d’adhérents : 26 régions
Coordonnées : ARF, 282, boulevard Saint Germain, 75007, Paris
Tél. : 01 45 55 82 48
Fax : 01 45 50 20 38
Courriel : regions.de.france@arf-regions.org
Site Internet : www.arf.asso.fr

Les commentaires sont fermés.