Culture : Eloi Valat célèbre la Commune de Paris

Eloi ValatA la veille du printemps 1871, à Montmartre, Belleville ou encore Ménilmontant, on n’a aucune confiance en cette Assemblée Nationale, élue en février, où les monarchistes sont largement majoritaires. Ouvriers du bâtiment, journaliers, travailleurs du métal, ouvriers d’ateliers ou de petites fabriques, les parisiens des quartiers populaires choisissent alors de s’insurger. Ils souhaitent une organisation démocratique permettant de parvenir enfin à la justice sociale. Mais la révolte de ces Communards sera matée par les troupes versaillaises dans un véritable bain de sang.

 

Auteur d’une trilogie d’albums sur ces événements (Le Journal de la Commune, L’enterrement du Jules Vallès, La Semaine sanglante de la Commune), Eloi Valat, peintre et dessinateur, rend aujourd’hui hommage à ces Fédérés.

 

Eloi Valat

 

Il expose aujourd’hui au Musée d’art et d’histoire de Saint-Denis une série de peintures et de dessins inédits.

 

« Des dessins saisissants. C’est passionnant, bouleversant, superbe »
(Kathleen Evin, France Inter).

« On sent une révolution en marche, une fébrilité, la dimension du combat, l’omniprésence de la mort »
(Emmanuel Laurentin, France Culture).

 

EloiValatDu 10 mai au 16 juin, Eloi Valat créé en résidence un triptyque monumental : La Barricade. Un hommage à Jules Vallès et à la barricade de la rue de Belleville, l’une des dernières à tomber lors de la Semaine sanglante

 

Pour en savoir plus :

Musée des arts et d’histoire de Saint-Denis, 22 bis rue Gabriel Péri (Métro Saint-Denis Porte de Paris). Tel. :01 42 43 37 57. www.ville-saint-denis.fr

Editions Bleu autour : www.bleu-autour.com

 

Eloi6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *