Femmes élues : Questions à Julia Mouzon

 

« Les femmes maires qui s’engagent nous parlent avant tout d’intérêt général »

 

Fondatrice de Elueslocales.fr, Julia Mouzon milite au quotidien pour favoriser l’insertion des femmes dans les fonctions électives locales. Dans la gouvernance locale aussi, la femme serait-elle l’avenir de l’homme ? Interview.

 

Edile : Depuis la loi du 6 juin 2000 instaurant la parité, la proportion de femmes exerçant un mandat local ne cesse de croître. C’est pourtant dans les communes non soumises à la parité que la proportion des femmes maires apparaît la plus importante (lire notre article). Comment expliquez-vous ce phénomène ?

 

Julia Mouzon : Quand nous échangeons avec les femmes maires de petites communes, elles nous font part d’un constat commun à toutes les régions de France : les hommes se battent moins pour les mandats exécutifs dans ces villages. En effet, l’indemnité y est bien moins élevée que dans les communes de plus de 3500 habitants (voir les montants indemnitaires). Le peu de reconnaissance de la fonction de maire dans les villages et la difficulté du mandat font que ces types de mandatures ne sont pas recherchés par les hommes. Les mairies y ont souvent un fonctionnement très réduit et les maires doivent pouvoir tout faire : du budget à la réunion de chantier, en passant par la médiation de voisinage. Les femmes maires qui s’engagent nous parlent avant tout d’intérêt général ou de projet de territoire, le peu de ressources les contraint à cumuler une activité professionnelle et un ou plusieurs mandats.

 

Edile : Quels conseils donneriez-vous aujourd’hui à une femme maire pour savoir s’imposer dans un monde politique encore fortement dominé par la gent masculine ?

 

J.M. : De ne pas douter. Si elle est maire, c’est que les citoyens ont adhéré à son projet et qu’elle dispose d’une double légitimité : elle est élue en tête de liste puis élue par son conseil municipal en tant que maire. Le monde politique peut être très violent donc la démarche est d’autant plus courageuse. Effectivement, le nombre de femmes maires est assez faible, mais c’est grâce à toutes ces élues que la politique tend vers de profonds changements. Pour s’imposer, les femmes maires ne doivent surtout pas douter de leur légitimité, se former si elles en ressentent le besoin, elles ne se laisseront pas enfermer dans la technicité d’un sujet. Et surtout ne pas hésiter à répondre si elles se sentent attaquées. En politique, le respect se gagne et ce monde peut ressembler à une vaste arène où chacun et chacune doit mériter sa place, à plus forte raison lorsque l’on est une femme.

 

Edile : Vous êtes à l’origine de la création de Elueslocales et de la Journée Nationale des Femmes Eues. En quoi consiste votre démarche ?

 

J.M. : Né en 2012, le réseau des femmes élues s’est d’abord constitué autour d’un forum à Paris. Cette rencontre qui, par la suite, est devenue les Journées Nationales des Femmes Elues, accueillait 60 participantes à sa création et réunit aujourd’hui plus de 500 femmes engagées localement. Ce point d’encrage, phare du développement de la communauté, a abordé de nombreux sujets. Toujours en lien avec l’exercice du mandat, ces rencontres s’axent autour d’outils concrets destinés aux élues. De l’ambition pour les communes, à rendre sa ville vivante, en passant par le devenir des territoires, les élues s’inspirent, débâtent et confrontent leurs opinions pour le bien commun. Aujourd’hui, nous organisons plus de 80 formations à Paris et en Région, les Journées Nationales des Femmes Elues (23 et 24 novembre 2018 : www.jnfe.fr), les Journées des Femmes Elues, cette année à Toulouse, Nantes, Bordeaux, Lyon et Strasbourg. Des réseaux locaux viennent compléter notre action à une échelle départementale. Cette année, c’est une trentaine de réseaux qui anime les territoires.

 

Edile : Avez-vous déjà songé à vous présenter à une élection locale ? Envisageriez-vous un jour de vous lancer à votre tour dans un mandat de maire ?

 

J.M. : C’est une question que l’on me pose souvent, mais nous sommes très sollicité.e.s par les élues de tout le territoire qui souhaitent nous rejoindre, participer à nos évènements et créer des réseaux locaux. Pour l’instant, je me focalise sur ce développement pour aider toutes celles qui sont déjà engagées à mieux vivre leur mandat local et à aller plus loin en politique !

 

Propos recueillis par C.R.

 

 

Informations pratiques

 

 

 

 

 

Adresse : 5 rue marengo, 33000 Bordeaux

Tél : 09 70 93 26 56

Site web : www.elueslocales.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *