Ils ont dit : les 10 déclarations à retenir lors du Congrès de l’AMF

Représentants nationaux et élus des collectivités territoriales se sont réunis du 20 au 22 novembre 2012 à l’occasion du 95e Congrès de l’Association des maires de France (AMF) à Paris. Participant à cet événement, Edile a réuni pour vous les 10 principales déclarations à retenir.

 

 

François Hollande (PS), Président de la République

 

« Si les dépenses ont augmenté pour les collectivités locales, c’est parce qu’il y a eu désengagement de l’Etat »

 

« Notre démocratie a besoin de la commune »

 

« Etre maire aujourd’hui, c’est appliquer des réglementations toujours plus complexes, toujours plus contraignantes, toujours plus changeantes »

 

 

Jacques Pélissard, Président de l’Association des maires de France, député (UMP), maire de Lons-le-Saunier (Jura, 17 900 habitants)

 

« Celui qui prend les décisions doit en assumer les conséquences financières »

 

« Le vrai défi, c’est de déterminer le bon niveau de décision pour que les compétences soient exercées au niveau le plus pertinent. Souvent, le niveau le plus pertinent est le niveau local »

 

 

Jean-Pierre Bel (PS), Président du Sénat

 

« L’avenir se joue dans les territoires. J’ajouterais qu’il se joue avec les territoires »

 

« Le nouvel acte de la décentralisation ouvrira de nouveaux espaces de liberté et d’intervention parce que c’est un gage d’efficacité, de réactivité et d’économie de moyens »

 

« L’action locale, parce qu’elle concerne la vie de tous les jours de nos concitoyens, se doit d’être toujours la plus attentive aux besoins nouveaux qui s’expriment avec pour objet : la pertinence dans les objectifs et l’efficacité dans les résultats »

 

«  Le nouvel acte de décentralisation ouvrira de nouveaux espaces de liberté et d’intervention parce que c’est un gage d’efficacité, de réactivité et d’économie de moyens »

 


André Laignel (PS), Secrétaire général de l’AMF, maire d’Issoudun (Indre, 13 230 habitants)

 

« Sans les maires, sans les élus locaux, il est peu de politiques nationales qui puissent réussir »

 

 

 

 

 

Sources : Discours prononcés le mardi 20 novembre au 95e Congrès de l’Association des maires de France (AMF) à Paris, Porte de Versailles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *