L’Association Nationale de Développement des Espaces Ruraux (ANDER)

Questions à Pierre MOREL A L’Huissier, Président de l’Association Nationale de Développement des Espaces Ruraux (ANDER)

 

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Pierre Morel A l'HuissierDéputé de la Lozère et Membre de la Commission des Lois, je suis aussi conseiller général et maire de Fournels (Lozère). Le développement des territoires ruraux a toujours été au centre de mon action politique. De même, je me mobilise autour des questions relatives aux collectivités territoriales. Outre mes mandats électifs, je suis avocat spécialisé en droit public, et j’ai eu une expérience au sein du Conseil Régional Languedoc-Roussillon qui m’a permis de bien connaître toutes les problématiques relatives aux collectivités locales. En tant que Député, j’ai été rapporteur de nombreuses lois, dont la loi organique sur le Défenseur des Droits, ou encore plus récemment la réforme de la fonction publique. Je suis également l’auteur de nombreuses propositions de lois, qui portent notamment sur le développement des territoires ruraux et sur la modernisation du droit des collectivités territoriales. Une de ces proposition de loi relative à l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires et à son cadre juridique a été adoptée devenant ainsi la loi du 20 juillet 2011. D’autre part, j’ai réalisé plusieurs missions à la demande du pouvoir exécutif, notamment une mission sur la simplification des normes en milieu rural, qui m’a été confiée par le Président de la République avec trois autres de mes collègues, et qui a fait l’objet d’un rapport remis en avril 2012.


Quels sont les objectifs poursuivis par l’ANDER ?

 

La création de cette association, le 5 juillet 2011, répond à une nécessité d’alerter l’opinion publique et les médias sur la consommation excessive de territoires ruraux. Cette association veut aussi apporter des réponses à l’enjeu du développement des territoires ruraux, avec toutes les problématiques qui s’y rapportent : les services publics, les technologies numériques, le désenclavement des zones les plus isolées…Nous avons voulu une association qui dépasse les clivages politiques pour que notre message soit plus audible et plus fort. D’autre part, l’association ANDER a aussi pour objectif d’entretenir le débat sur ces questions, en organisant notamment des colloques et des journées d’études.


Quels sont, selon vous, les principaux enjeux pour les espaces ruraux dans les années à venir ?

 

Ces enjeux sont nombreux. Ils concernent, par exemple, le développement des moyens de communications, que ce soit les infrastructures de transports (routes, chemins de fer) ou les technologies numériques. Il s’agit là d’une condition essentielle pour le développement économique. Il y a aussi la question des services publics, sur lesquels une profonde réflexion doit être menée. La réglementation doit aussi évoluer. Il n’est pas normal qu’aujourd’hui les normes réglementaires soient les mêmes dans les grandes villes et dans les territoires les plus ruraux. C’est ce que nous avons montré dans le rapport au Président de la République sur la simplification des normes en milieu rural. Il faut maintenant faire évoluer le droit en la matière. C’est ce à quoi je vais m’attacher en défendant une proposition de loi en ce sens récemment déposée à l’Assemblée Nationale.


ANDERInformations pratiques

 

Date de création de l’ANDER : 5 juillet 2011

Adresse : Château de Fournels, 48310 FOURNELS

Courriel : communication@ander.fr

Site internet : www.ander.fr

Compte twitter : @espacesruraux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *