Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques (ANMSCCT)

Questions à Marc FRANCINA, président de l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques (ANMSCCT)

 

 

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Je suis né le 2 février 1948 à Evian-les-Bains (Haute-Savoie). J’ai été conseiller financier et bancaire. Conseiller municipal d’Evian-les-Bains depuis le 12 mars 1977, je suis maire de cette commune depuis le 19 juin 1995. J’ai été membre du Conseil général de la Haute-Savoie de mars 1982 à mars 2001. J’en ai été le Vice-Président de mars 2001 à mars 2003. J’ai été président de la Communauté de communes du Pays d’Evian de janvier 2005 à mars 2008. Je suis également député de Haute-Savoie depuis le 11 mars 2003 et Président de l’Association Nationale des Maires des Stations Classées et des Communes Touristiques (ANMSCCT) depuis 2008. Je suis également membre de la Commission Supérieure des Jeux et du Comité des Finances Locales depuis 1995, ainsi que membre de la Commission des finances de l’Assemblée Nationale.


Quels sont les objectifs poursuivis par l’ANMSCCT ?

 

Notre association a pour objet de défendre auprès des pouvoirs publics les intérêts spécifiques de ses communes, de créer des liens de solidarité entre les maires de ces stations, de développer des relations avec les groupements et organismes nationaux et internationaux répondant aux mêmes préoccupations et d’aider au développement du potentiel touristique des communes. Comprenant 54 parlementaires, elle veille au maintien de la capacité d’action des communes touristiques en liaison avec le gouvernement.

Un travail de fond est effectué au sein de ses 6 commissions spécialisées (Territoires, mobilités et réseaux sociaux; Environnement et Développement durable des territoires; Patrimoine; Hébergement; Finances et Casino) auxquelles il faut ajouter le Réseau Agenda 21 et Tourisme durable, animé en partenariat avec le Comité 21. Elle organise régulièrement des évènements pour favoriser les échanges entre élus et sensibiliser les pouvoirs publics aux différentes problématiques touristiques. L’atelier sur « l’organisation des offices de tourisme en France et les destinations touristiques » qui s’est tenu à l’occasion du 94è Congrès des Maires a attiré plus de 300 personnes.

En partenariat avec Primagaz, la Fédération française des ports de plaisance (FFPP) et le Yacht Club de France, notre association récompense, avec les Trophées de l’Escale, les efforts et les investissements réalisés par les ports de plaisance français en matière de respect de l’environnement et de qualité des services offerts aux navigateurs en escale.

Nous disposons de moyens de communication performants : le journal France-Tourisme (4 numéros/an), le site Internet www.communes-touristiques.net (10 743 visites entre 2010 et 2011, plus de 29 000 pages vues) avec une partie extranet proposant des services exclusifs uniquement réservés aux adhérents.

Notre association s’engage également dans la promotion de l’accueil des enfants et des familles dans les stations avec le label « Famille Plus » dont le succès est grandissant : à ce jour, 105 communes ont rejoint cette démarche de qualité. Des partenariats ont également été signés avec des associations touristiques grecques et russes ainsi que des projets de collaboration avec la station touristique chinoise de Dianghi Kunming.


Quels seront, selon vous, les principaux enjeux pour les communes touristiques dans les années à venir ?

 

Les communes touristiques et les stations classées ont obtenu un statut juridique avec la loi du 14 avril 2006. Elles doivent acquérir une véritable reconnaissance de la part des pouvoirs publics, car elles investissent deux fois plus que les autres communes pour accueillir les touristes dans de bonnes conditions. Il convient donc de les aider.

Elles doivent par ailleurs être visibles auprès du grand public et mettre en place les panneaux permettant ainsi de les identifier. Dans un monde de plus en plus concurrentiel, les communes touristiques devront sans cesse s’adapter à la demande de la clientèle nationale et internationale. Aujourd’hui, il faut mettre en avant la qualité, pour cela il est indispensable que les maires et tous les acteurs travaillent ensemble, tout en respectant un développement durable.


ANMSCCTInformations pratiques

 

Date de création : 21 novembre 1930

Nombre d’adhérents : 1 000

Coordonnées : 47 quai d’Orsay 75007, Paris

Tél. : 01 45 51 49 36

Fax : 01 45 51 64 17

Courriel :

smareux@communes-touristiques.net

Site Internet :

www.communes-touristiques.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *